04 92 60 78 00    contact@harjes.fr

Historique

Il n’était pas seul, bien sûr, mais tout le monde s’accorde à reconnaître son rôle éminent dans la naissance de l’association. Président de 1986 à 1991, François Trocmé reste dans les mémoires comme un personnage emblématique.



Harjès, une histoire très humaine…

L’association Harjès est née en 1986. Tout commence comme une sorte de conte de fée : une riche améri- caine sans descendants, Mademoiselle Harjes, lègue un terrain à la paroisse protestante de Grasse. La com- munauté décide d’en revendre une grande partie pour bâtir une salle de réunion. Tout aurait pu en rester là : une salle paroissiale. Sauf qu’en 1984 le nouveau pasteur, Thomas Zaroukian, souhaite utiliser ce local pour venir en aide aux personnes les plus défavorisées. Il cherche quelqu’un pour lancer le projet et tombe sur François Trocmé.

Cet homme énergique et chaleureux profite de sa retraite dans sa maison de Cabris. Il a perdu les deux mains pendant la guerre, au cours d’une explosion dans son usine de Lannemezan. Mais si les deux mains man- quent, la tête bouillonne d’idées et le cœur de générosité.

Il s’engage dans le projet et bouscule tout de suite hommes et faits, avec un dynamisme et une vision qui imprègnent encore la vie de l’association. Au pasteur ébahi, il annonce que l’implantation de la salle ne convient pas : trop éloignée des populations à aider. Et il propulse Harjès en centre-ville, rue Marcel Journet. Dans la foulée, il annonce également que la nouvelle association serait ouverte à tous sans discrimination raciale, sociale, politique ou confessionnelle.



Ils ont présidé Harjès


François Trocmé 1986 - 1991
Pierre Bernhard 1991 - 1997
Françoise Johannet 1997 - 2001
Yves Giombini 2001 - 2003
Pierre Bernhard 2003 - 2005
Christiane Celles 2005 - 2013
Bernard Seguin 2013 - ...
harjes-interieur

Vous avez une bonne idée,
lancez-là…


Dès la naissance officielle, le 23 avril 1986, François Trocmé rassemble une poignée de bénévoles et lance les premiers chantiers avec un programme d’action simple contenu en deux phrases favorites : « Vous avez une bonne idée, lancez là, on vous suit » et « Mieux vaut échouer après avoir essayé que ne pas échouer parce qu’on n’a pas essayé ».

C’est poussée par cette ambition et nourrie de cette philosophie que l’association développe ses activités : soutien scolaire, alphabétisation, aide sociale dès 1987. Engagement d’une collaboration avec la Justice en 1989, pour assurer l’aide aux victimes. Agrément pour les missions de délégué du Procureur en 1998. Structuration de l’équipe dirigeante, par l’embauche d’un directeur en 2005. Création de l’accès aux droits et médiation santé auprès de l’Agence Adoma de Cannes en 2006. Convention pour la création d’un relais parents-enfants à la maison d’Arrêt de Grasse en 2007. Reprise des activités de deux associations, « Femmes de tous pays » et « CAJ » (Culture, Animation, Jeunesse) en 2010, extension de l’Aide aux victimes au bas- sin cannois et de la « troisième voie » (mesures socio-judiciaires) à la totalité de l’arrondissement judiciaire de Grasse, en 2011.

Obtention de l’agrément Centre social le 27 juin 2012 et mise en œuvre du projet social avec la nomination de référents pour l’accueil et la famille, mise en place des actions collectives pour les familles et participatives pour les usagers et habitants du Grand Centre de Grasse, territoire couvert par le Centre social Harjès. Obtention des agréments, par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale des Alpes Martitimes, pour les activités: d’ingénierie sociale financière et technique et d’intermédiation locative et de gestion locative et sociale, en 2013.

Déménagement du siège et installation du centre social à l’Espace Zelter et ouverture de 21 logements agréés Résidence Sociale, dont dix destinés aux femmes victimes de violences conjugales et/ou intra-familiales avec ou sans enfants, en 2014.

 

 

Actualités

vitrine-harjes

Siège social

Adresse: 31-33, rue Marcel Journet
06130 Grasse

04 92 60 78 00